Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
  • Menu
  • Personnes privées










Prévoyance privée - 3e pilier

Pourquoi faire preuve de prévoyance? En priorité pour garder son indépendance financière et honorer ses engagements financiers personnels. Le système suisse des trois piliers, qui repose sur l’interaction entre l’AVS/AI, la caisse de pension et la prévoyance privée, prévoit des allègements fiscaux pour vous aider dans vos efforts de prévoyance.
systeme-3-piliers-infographie

Principe des 3 piliers du système de prévoyance suisse

Le système de prévoyance suisse se fonde sur le principe des trois piliers. L’objectif de ce modèle est d’assurer une couverture financière lors de la vieillesse et en cas d’invalidité et de décès.

1er pilier

Le premier pilier est constitué par la prévoyance étatique et se compose de l’AVS (assurance vieillesse et survivants) et de l’AI (assurance-invalidité). Il couvre – éventuellement avec des prestations complémentaires – le minimum vital.

2e pilier

Le deuxième pilier est la prévoyance professionnelle, qui assure obligatoirement tous les employés (à partie d’un revenu annuel de CHF 21’150.- en 2015 selon l’Office fédéral des assurances sociales OFAS). Dès l’âge de 25 ans, en plus du décès et de l’invalidité, une
rente de vieillesse est également assurée. La prévoyance professionnelle est réglementée par la LPP (loi sur la prévoyance professionnelle). L’objectif du 2e pilier est de maintenir le niveau de vie habituel de la personne assurée et de ses proches. Avec le premier
pilier, il doit parvenir à assurer un revenu représentant environ 60% du dernier salaire.

3e pilier

Le 3e pilier est constitué par la prévoyance privée, dont l’objectif est de couvrir les besoins supplémentaires individuels. On distingue le pilier 3a et le pilier 3b: le pilier 3a se réfère à la prévoyance liée, et le pilier 3b à la prévoyance personnelle libre. Les deux variantes bénéficient d’avantages fiscaux différents. L’objectif du 3e pilier est que les retraités puissent continuer à profiter de la vie sereinement et se payer aussi quelques plaisirs. Le 3e pilier permet en outre de combler les éventuelles lacunes de prévoyance si le premier et le deuxième pilier ne suffisent pas à couvrir les dépenses habituelles. En principe, les rentes du premier pilier et de la partie obligatoire du 2e pilier devraient représenter environ 60% des revenus d’avant la retraite. Une partie des 40% manquants peut être couverte par le 3e pilier.

Assurance vie & produits de placement

Les assurances vie et produits de placement de l’Helvetia vous offrent de multiples possibilités pour couvrir vos besoins de prévoyance individuels. Vous pouvez par exemple tout simplement épargner seulement pour votre vieillesse, garantir vos revenus en cas d’invalidité ou assurer vos engagements financiers en cas de décès. Si vous voulez jouer la carte de la sécurité, une planification globale de votre prévoyance vous permet de parer à toutes les éventualités. Cette variante peut en valoir la peine, notamment pour les familles.

Économiser des impôts

Ainsi par exemple, les versements que vous effectuez dans le pilier 3a vous permettent d’économiser des impôts. Toute personne qui perçoit un revenu soumis à l’AVS peut effectuer des versements dans le pilier 3a et déduire ce montant du revenu imposable. Pour les couples, si les deux conjoints gagnent un revenu correspondant, ils peuvent tous deux verser l’intégralité du montant prévu dans le
pilier 3a, puis faire valoir la déduction.

Les assurés d’une caisse de pension peuvent verser au maximum 6’768 francs par année, et les indépendants sans caisse de pension au maximum 33’840 francs par année, sans toutefois dépasser 20% du salaire AVS (état 2016). Les plafonds sont fixés par le Conseil fédéral.

L’assurance vie, un instrument de crédit

En cas de difficultés financières, une assurance vie peut également servir d’instrument de crédit. Selon le produit choisi, vous pouvez demander un prêt sur votre assurance vie. Votre couverture d’assurance est maintenue, vous conservez votre flexibilité financière, ce qui vous évite une sortie du contrat prématurée et coûteuse.

Sécurisation de l’hypothèque amortissement indirect

Les assurances vie sont également appropriées en tant que garantie pour un crédit hypothécaire. Elles peuvent être utilisées avec une mise en gage en faveur du créancier hypothécaire pour l'amortissement indirect, notamment dans le pilier 3a, avec tous les avantages fiscaux. Vous bénéficiez ainsi pendant toute la durée de la déduction annuelle sur le revenu imposable

Avantage financier sous forme de legs

Avec une assurance vie, vous ne profitez toutefois pas uniquement d’avantages fiscaux. Une clause bénéficiaire ciblée vous permet, dans le respect de la succession et de la réserve héréditaire, de faire directement bénéficier vos proches de prestations. Dans ce cas, ces dernières n’entrent pas dans la masse successorale et sont directement versées à la personne bénéficiaire. Alors que dans le
pilier 3b, la prévoyance libre, vous pouvez choisir vous-même l’ordre des bénéficiaires, cela est clairement réglementé par le législateur dans le pilier 3a, la prévoyance liée (source: admin.ch – OPP3).

Recommander cette page

Votre assureur suisse.