Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Herzliche Gratulation!

    Je suis intéressé par
    ?
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact

Amortir ou non son hypothèque?

Afin d'économiser des frais des intérêts, de nombreux futurs retraités réduisent encore l’hypothèque sur leur maison ou sur leur appartement en propriété pour le moment de la retraite. Pour ce faire, des fonds de prévoyance issus de la deuxième et troisième prévoyance sont en règle générale utilisés.

Cependant, en réduisant l'hypothèque, la charge fiscale augmente du fait que moins d'intérêts de la dette peuvent être déduits du revenu. Dans un même temps, la valeur locative propre reste au même niveau.

Indépendamment de la situation fiscale, il faudrait examiner si, d‘un point de vue purement financier, le capital libéré de la caisse de pension et du 3e pilier ne pourrait être placé de manière plus avantageuse plutôt que de l’utiliser pour l’amortissement de l’hypothèque. Cela est d'autant plus judicieux si les rendements obtenus à partir du placement des capitaux sont supérieurs aux intérêts hypothécaires. Autre éventualité, la vente du logement devenu trop grand et le déménagement dans un objet immobilier plus approprié pourrait également s'avérer être une alternative judicieuse, également financièrement.

Conseil financier

Pour votre solution hypothécaire optimale, votre conseiller Helvetia analyse votre situation actuelle de manière approfondie et vous aide à poser les jalons décisifs de manière judicieuse.

Recommander cette page