Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Suffira mon revenu après la retraite?

La réponse à cette question dépend naturellement essentiellement de la situation personnelle et des représentations individuelles. L’expérience prouve qu'il est à peine suffisant. Avec la retraite, le revenu provenant de l'activité lucrative disparaît. A la place, ce sont surtout les rentes de l’AVS et de la caisse de pension qui affluent sur le propre compte.

Dans un premier temps, un budget permet d'améliorer la clarté. Avec un budget personnalisé de planification de la retraite, on considère à la fois la situation actuelle et la situation après la retraite.

Règle de base taux d’épargne

Pour maintenir le niveau de vie une fois à la retraite, il faudrait économiser par an, pour un salaire annuel de CHF 100'000.-- au moins CHF 10'000.-- = 10% et ce, pendant 25 années et plus.

Helvetia Planification de la retraite - Saisie budget

La question de savoir si votre revenu est suffisant après la retraite dépend en majeure partie de ce qui a été et est décidé suffisamment tôt concernant la constitution de la prévoyance, les placements de capital, la caisse de pension, les hypothèques, les impôts, les assurances, les rentes de vieillesse et la fortune.

Pour votre solution de retraite optimale, votre conseiller Helvetia analyse votre situation actuelle de manière approfondie et vous aide à poser correctement les jalons décisifs. Le cas échéant, le conseiller Helvetia examine également si vous et votre famille êtes suffisamment assurés par l’AVS/AI, la caisse de pension ainsi que par un éventuel troisième pilier en cas d’invalidité ou de décès.

Recommander cette page