Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Résultats trouvés pour
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact

Grand Raid Edition 2018 : 3 coureurs Helvetia ont relevé le défi !

Pour la 26ème édition du Grand Raid de La Réunion, Helvetia engage 3 coureurs sur cette épreuve d'ultra-trail avec 2 courses différentes. Retrouvez le bilan de leur performance et leurs ressentis sur ces épreuves !

François Lerogeron, coureur havrais sponsorisé Helvetia a entammé jeudi 18 Octobre 2018 à 22h00 la course de la Diagonales des Fous traversant l'île du Sud vers le Nord, sur 164,6 km et un dénivelé positif de 9 529 mètres (D+). Il termine la course à la 295ème place du classement sur 2 804 participants, et ce, au bout de 41h04 !

"Ça y est ! J'ai survécu à la Diag ! Parce que vraiment il n'y a pas d'autres mots pour parler de cette course. Mais est-ce vraiment une course ? Pour les premiers oui. En tout cas pour moi, ça a été une lutte contre moi-même, contre les sentiers si techniques de La Réunion. Je pourrais dire de la belle et magnifique Réunion mais après ce qu'elle vient de me faire endurer... vous comprendrez mon bémol ! Et puis ... soyons honnête, je crois que malheureusement je n'ai pas trop levé la tête pour regarder le paysage, trop peur de me prendre les pieds dans une racine, une pierre. Les rares fois où je me souviens avoir levé le regard au loin, c'était pour estimer le chemin qu'il me restait à accomplir. Mais à chaque fois, c'était une très très mauvaise idée !
Ce que je vais retenir de tout ça, c'est surtout et avant tout la ferveur populaire autour de cet événement. Le départ de Saint Pierre est tout simplement magique avec la foule criant, hurlant, des mains à taper (j'en ai checké si peu au regard du nombre !), le feu d'artifice. Et puis soudain, ça y est on trouve un peu de calme en traversant des champs de canne à sucre. Mais non parce que juste après on se croirait en haut d'un col lors d'une montée du Tour de France. Une foule en délire ne laissant le passage qu'a un seul coureur. Hallucinant ! Mais tellement bon.
Pour faire un bilan de ma prépa physique, le physique à tout de même bien suivi. Ça pêche pas mal en descente mais globalement, mes séances "hamster" dans les escaliers du Havre ont rempli leur part du contrat. Là où les choses seraient à améliorer (si jamais la folie me reprend !) c'est la fraîcheur. Il est capital sur une épreuve aussi longue d'arriver avec 0 fatigue. J'ai été contraint de dormir près de 2h30 sur le parcours, sans cela je sentais bien que j'allais me mettre en danger, de par l'exigence et la vigilance de chaque instant qu'il requiert.
Alors pour conclure cette aventure débutée il y a 1 an et demi, au retour du MDS 2017, c'est une folle expérience, humaine pour le partage avec les bénévoles au petit soin, et sur soi pour pousser (encore plus loin) ses limites. Mais aussi sportive car la Diagonale fait partie des trails les plus durs au monde. Et pour tout ça, je suis bien heureux (euphémisme !) d'en être venu à bout."

Alexandra Assoumani, coureuse réunionnaise sponsorisée Helvetia et Timothée Chapelle, délégué régional de La Réunion prenaient le départ de la Mascareignes vendredi 19 Octobre 2019 à 03h00 heure locale, pour une aventure de 64,6 km et un dénivelé positif de 3 505 mètres (D+).

Alexandra Assoumani se confie : "La Mascareignes donne le clap de fin sur une saison trail 2018 bien chargée me concernant. Malgré l’envie le corps n’a pas vraiment suivi sur la Mascareignes, mais l'arrivée au bout reste une belle victoire. Ce n’est pas juste une histoire de distance, la Masca' reste une course difficile. Je termine la Mascareignes 21ème féminine et 5ème de ma catégorie en 13h15, avec en prime un podium de 1er équipe avec mes partenaires du club d'athlétisme de La Possession.
Merci à Helvetia, de m’avoir accompagnée encore cette année, et surtout d’avoir donné l'opportunité de faire une des courses de L’UTMB (Ultra Trail du Mont-Blanc), la TDS. C'était vraiment exceptionnel pour moi avec cette première participation au sommet mondial du Trail.
J'ai pu découvrir et apprendre encore plus sur ma discipline.
Merci à l'équipe de La Réunion, toujours très accueillante lors de mes passages au bureau. J'ai été fière de porter vos couleurs cette année encore, et ravie de faire la connaissance de François.
Mon dernier rendez-vous de l'année se fera aux Seychelles avec une participation à un 10 km en novembre".

Timothée Chapelle nous décrit son expérience : "Le départ de la course est hyper exaltant avec une marée humaine de plus de 1 800 participants qui tardent environ 7 km avant de s'éparpiller le long des sentiers. Le cardio et le mental étaient au rendez-vous avec un super chrono sur les 30 premiers kilomètres en 6 heures et un classement dans les 800ème. De très bonnes sensations dans un environnement où chacun est en compétition contre le parcours ultra technique et en lutte contre ses propres limites et pensées. Je découvre une discipline exigeante et pour laquelle j'ai commencé l'entraînement intensif en Juillet.
Mon genou gauche n'a pas souhaité aller plus loin dans l'aventure et me lâche au bout de 34 km de course. J'ai rendu mon dossard au bout de 36 km après le mur de dos d'âne avec la déception de ne pas parvenir à aller plus loin mais avec la satisfaction du chemin parcouru ! Une course folle à laquelle je reviendrai me frotter mais cette fois mieux armé."

Recommander cette page