Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

Résultats trouvés pour
?
Veuillez vérifier votre connexion Internet
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact

Guide de Préparation Cyclonique

visuel-guide-preparation-cyclonique-06
visuel-guide-preparation-cyclonique-06
L’expérience des précédents cyclones a démontré l’intérêt et le caractère indispensable d’un amarrage de qualité en termes de nature d’amarres, de nombre et de disposition. Lorsque les navires stationnés à sec doivent conserver une rigidité dans le système de saissisage, les navires à flot doivent quant à eux conserver une élasticité permettant d’absorber les chocs imposés par le vent et l’onde de marée.

Il a également été démontré que les navires stationnés à sec étaient globalement beaucoup moins exposés à d’importants dommages que les navires restant à flot dans la mesure où les précautions d’usage étaient respectées. Ces précautions seront rappelées dans le présent document.

Les navires habituellement stockés sur lifts étant fortement exposés aux ondes de marée, il est déconseillé de les laisser sur lift et recommandé de les stocker à terre. Lorsque ce n’est pas possible, des précautions d’usage seront également à respecter pour minimiser les dommages.

En complément de ce guide, il est toujours conseillé de bien relire son contrat d’assurance.

visuel-guide-preparation-cyclonique-18

Navires à flot

  • Un plan d’amarrage du type toile d’araignée devrait être idéalement prévu/organisé.
    Attention : Les amarres devront être de dimensions appropriées, suffisamment allongées et protégées. Le nombre habituel devrait être triplé (3 amarres indépendantes).
    Les anneaux de remorquage, lorsque les bateaux en sont munis, pourront également être utilisés pour l'amarrage. À titre indicatif, les préconisations sont les suivantes : pour les navires
    - jusqu'à 9 m > 8 à 12 amarres
    - de 9 à 14 m > 12 amarres
    - de14 à 18 m > 16 amarres
    - de18 à 24 m > 20 amarres
    - au delà de 24 m > 24 amarres
  • Maintenir/prévoir une élasticité de l’amarrage.
  • Démonter tous les équipements pouvant offrir une résistance au vent et risquant d’être arrachés (tauds, voiles, lazy bags, pâles d’éolienne, annexe sur bossoir, panneaux solaires).
  • Démonter ou saisir la bôme.
    Attention : Plus le nombre d’amarres et d’ancres mouillées est important, meilleure sera la tenue de l’ensemble.
  • Brêler les défenses sous le navire pour prévenir leur envol.
  • Appliquer du ruban adhésif sur les surfaces de joints des hublots, sabords ouvrants et des trappes de pont pour prévenir les entrées d’eau à l’intérieur du navire.
  • Démonter et débarquer le matériel électronique de bord autant que possible.
  • Verrouiller les capots de descente et toutes ouvertures pour éviter le vol.
  • S’assurer que les batteries sont suffisamment chargées pour pouvoir assurer la consommation des pompes de cale.
    Attention : Les pompes de cales doivent être vérifiées / entretenues et les aspirations libres de détritus pouvant obstruer le circuit.
  • Maintenir les vannes de coques fermées, à l’exception de celles dédiées à l’évacuation des eaux de cale.
visuel-guide-preparation-cyclonique-13

Navires à sec

  • Si votre navire reste à sec pendant un cyclone, il devrait idéalement se trouver au dessus du niveau de la surcote estimée.
  • Démonter tous les équipements pouvant offrir une résistance auvent risquant d’être arrachés (tauds, voiles, lazy bags, pâles d’éolienne, annexe sur bossoir, panneaux solaires).
  • Démonter ou saisir la bôme.
  • Appliquer du ruban adhésif sur les surfaces de joints des hublots, sabords ouvrants et des trappes de pont pour prévenir les entrées d’eau à l’intérieur du navire.
  • Démonter et débarquer le matériel électronique de bord autant que possible.
  • Appliquer du ruban adhésif sur les capots de protection des instruments de navigation, équipements hi-fi restant à bord.
  • Démâter le bateau.
    Attention : L’usage seul d’épontilles n’est pas suffisant car le positionnment du bateau peut évoluer au fil du temps lorsqu’il est exposé aux coups de vents. De plus, la montée des eaux entraînerait la défaillance du calage.
  • Les épontilles doivent résister au glissement et doivent être reliées entre elles pour prévenir les mouvements. Si la nature du sol n’est pas du béton, une plaque de contreplaqué de minimum 20 mm d’épaisseur devrait être disposée sous chacune des épontilles.
  • Faire reposer les quillards sur leur quille.
  • Utiliser 6 sangles réparties uniformément. Les sangles doivent êtres reliées à un solide point d’ancrage dans le sol (vissé) ou un bloc de béton.
  • Les sangles devront être le moins élastiques possible. Plus vous disposerez de sangles, meilleure sera la tenue.
  • L’expérience des phénomènes cycloniques déjà rencontrés a montré l’efficacité de cette technique de sanglage à minimiser les dommages.
  • Placer des sangles au niveau de la partie centrale du bateau contribueà prévenir le retournement du bateau.
  • Maintenir les vannes de coques fermées, à l’exception de celles dédiées à l’avacuation des eaux de cale.
  • Si le navire est stocké à l’intérieur d’un bâtiment, ce dernier devrait être de type “construction paracyclonique“.
visuel-guide-preparation-cyclonique-03

Point d'ancrage bloc béton

visuel-guide-preparation-cyclonique-15

Navires stockés sur lift

  • Amarrer le navire fermement à des structures adjacentes (ex : pieux) et au lift pour le sécuriser et le bloquer en position. Utiliser au minimum 4 sangles ou amarres de 20 mm pour les bateaux jusqu’à 12 m et 6 sangles ou amarres de 20 mm au-delà.
  • Verrouiller et sécuriser le lift en position haute pour empêcher une descente accidentelle.
  • Utiliser des défenses partout où le bateau risquerait de supporter des chocs contre la structure du lift et relever les moteurs.
  • Tous les objets pouvant offrir une résistance au vent (tauds, voiles,lazy bags, pâles d’éolienne, annexe sur bossoir, panneaux solaires) devront être enlevés du pont et placés en coffres à l’intérieur du bateau ou remisés à terre.
  • Démonter ou saisir la bôme.
  • Appliquer du ruban adhésif sur les surfaces de joints des hublots, sabords ouvrants et des trappes de pont pour prévenir les entrées d’eau à l’intérieur du navire.
  • Démonter et débarquer le matériel électronique de bord autant que possible.
  • Appliquer du ruban adhésif sur les capots de protection des instruments de navigation, équipements restant à bord.
  • Maintenir les vannes de coques fermées, à l’exception de celles dédiées à l’évacuation des eaux de cale.
  • S’assurer que la hauteur maximun de levée du lift est supérieure à la hauteur de la surcote estimée en cas de cyclone.

Schéma à titre indicatif :

visuel-guide-preparation-cyclonique-19

Navires sur remorques

  • Bloquer les roues.
  • Placer des pièces de bois entre le châssis de remorque et les lames de ressorts pour supporter le poids.
  • Sangler le bateau à la remorque.
  • Si stocké en extérieur, amarrer la remorque à des arbres, des bâtiments ou des points d’ancrage dans le sol... (pieux vissés, blocs de béton etc.).
  • Démonter les éléments pouvant s’envoler, s’arracher ou offrir une résistance au vent.
  • Démonter ou saisir la bôme.
  • Démonter et débarquer le matériel électronique de bord autant que possible.
  • Appliquer du ruban adhésif sur les capots de protection des instruments de navigation, équipements restant à bord.
  • Immobiliser la remorque pour prévenir le vol.
visuel-guide-preparation-cyclonique-05

Pieu vissé

visuel-guide-preparation-cyclonique-17
Recommander cette page