Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










La sécurité des boutiques en ligne

La vente en ligne connaît une popularité croissante. En plus de leurs magasins classiques, les commerçants sont donc toujours plus nombreux à ouvrir une boutique en ligne. Si l'idée est bonne, ils doivent cependant s'intéresser de près aux questions de sécurité. Une liste de contrôle.

25 septembre 2019, auteur: Natascha Fabian, photo: Helvetia 

femme assise avec ordinateur portable

Ouvrir une boutique en ligne pour compléter le magasin conventionnel offre de belles opportunités. Mais des opportunités qui comportent aussi des risques nouveaux puisque toutes les étapes de la vente se déroulent via Internet.

Minimiser le risque en prenant des mesures préventives 

Que faire si le client ne paie pas? Ou si la boutique est piratée? Les mesures suivantes vous permettent de minimiser ces risques:

Paiement: 

  • Fixez des délais de paiement et indiquez-les dans vos conditions générales de vente.
  • Traitez les paiements en passant par les canaux des banques et des sociétés de cartes de crédit.
  • Contrôlez régulièrement les postes débiteurs.

Aspects techniques de la boutique en ligne: 

  • Actualisez systématiquement l'application web.
  • Utilisez une liaison cryptée entre la page Internet et les visiteurs de votre site, afin que le transfert des données personnelles soit sécurisé.
  • Installez un pare-feu pour votre application web.
  • Faites contrôler régulièrement la sécurité de votre site web par un expert.
  • Faites régulièrement des copies de sécurité de votre site web ainsi que de toutes les données bancaires.

Les boutiques en ligne sont une proie de choix pour les pirates, car elles leur permettent d'accéder aux données des clients et des cartes de crédit. Le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles contient à cet égard des obligations strictes que tout commerçant en ligne devrait respecter.

Se prémunir contre le risque résiduel 

Les mesures préventives ne mettent pas pour autant à l'abri de tous les risques. Voilà pourquoi il est important de rester sur ses gardes. Helvetia recommande à chaque PME exploitant une boutique en ligne de souscrire une assurance de solde de dettes qui couvre les défaillances de paiement des clients. En plus de l'assurance responsabilité civile d'entreprise et professionnelle classique – que chaque PME devrait avoir – Helvetia conseille une cyber-assurance qui, d'une part, couvre les dommages causés à des tiers, par exemple en cas de piratage de la boutique en ligne, et, de l'autre les cyberdommages propres comme la reconstruction des données ou la perte de bénéfice. Vous devriez également envisager d'autres assurances, p. ex. pour le transport, l'infrastructure informatique ou l'inventaire d'exploitation.

Cyber-assurance

La multiplication des machines, installations et appareils informatiques interconnectés permet d’améliorer l’efficacité, mais augmente aussi le risque de cybercriminalité. Les entreprises peuvent se protéger avec une cyber-assurance: elle indemnise les dommages pécuniaires résultant de pertes et de manipulations de données ou d’atteintes à la protection des données.

Suivant
Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet