Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Helvetia Lebensversicherung

Comparaison des assurances vie: quels sont les types d’assurance vie qui existent?

L’essentiel en bref
Le terme «assurance vie» est communément employé pour désigner différentes solutions d’assurance, d’où de fréquentes confusions. Pour simplifier, il désigne généralement la couverture de risques financiers à la retraite, en cas d’invalidité et de décès.

Comment fonctionnent les assurances vie?

Les assurances vie font partie intégrante du troisième pilier. De façon générale, elles permettent de couvrir trois risques financiers différents: d’éventuels engagements financiers après un décès, la garantie d’un revenu propre en cas d’invalidité et les besoins financiers à la retraite, par exemple pour compléter la rente de vieillesse.

Le fonctionnement de base est très simple: la personne qui conclut une assurance vie verse une prime annuelle pendant la durée définie du contrat. Un versement de prime unique est également possible. En contrepartie, l’assurance fournit la prestation contractuelle lorsque l’événement assuré se produit.

Dans le cas d’une assurance décès, concrètement, cela signifie que l’assurance verse le capital-décès convenu au décès de la personne assurée. Cette somme peut par exemple permettre à la famille de réduire une hypothèque de sorte qu'elle puisse garder son logement.

Une invalidité entraîne généralement une perte de revenus conséquente. Une assurance incapacité de gain permet de garantir un revenu supplémentaire spécifiquement dans ce cas de figure. Celui-ci est versé sous forme de rente en complément des rentes AI des premier et deuxième piliers.

À titre d’exemple, une personne qui a besoin d’un capital supplémentaire à la retraite peut l’obtenir via une autre forme d’assurance vie. Les assurances vie mixtes permettent d’épargner ou de constituer le capital nécessaire. La somme d’assurance convenue est versée à l’échéance du contrat ou de façon anticipée si la personne assurée décède avant.

Les trois risques financiers de base (décès, invalidité et vieillesse) peuvent être assurés séparément. Ils peuvent être couverts par des solutions de prévoyance, mais aussi de façon combinée et collective. Il existe par ailleurs de très nombreuses formules d’assurance vie: citons notamment l’assurance-épargne qui permet de constituer un capital de départ pour les enfants ou encore les solutions spéciales orientées rendement, qui offrent de meilleures perspectives de rendement à long terme. Il existe également des solutions de prévoyance qui permettent de toucher des versements réguliers, par exemple sous forme de rente de vieillesse complémentaire.

 

Qu’est-ce qu’une assurance vie mixte?

Quand les différents risques financiers ne sont pas assurés individuellement, mais de façon combinée par un seul produit, on parle généralement d’assurance vie mixte.

La formule classique est une solution de prévoyance qui permet d’épargner un capital tout en garantissant un capital-décès. Les sommes d’assurance convenues sont versées dans tous les cas, soit à l’échéance du contrat, soit de manière anticipée si la personne assurée décède. Dans ce cas, la prestation est versée aux bénéficiaires désignés.

Généralement, il est également possible d’intégrer dans le même contrat une assurance incapacité de gain. Elle prend au minimum la forme d’une libération du paiement des primes en cas d’incapacité de gain si la personne assurée devient invalide. L’assurance prend alors totalement ou partiellement en charge le versement des primes et le contrat se poursuit sans changement. Une rente d’incapacité de gain peut aussi souvent être incluse. Elle permet d’assurer le revenu du travail en cas d’invalidité.



vorsorgeanalyse

Quelle est l’ampleur de vos lacunes de prévoyance?

Calculez rapidement et facilement vos lacunes de prévoyance et découvrez comment les combler.

Qu’est-ce qu’une assurance vie risque pur?

Les assurances vie risque pur classiques ne couvrent qu’un seul risque financier. Une assurance décès, par exemple, couvre un engagement financier tel que l’amortissement partiel d’une hypothèque. Quant à la rente d’incapacité de gain, elle complète les prestations d’invalidité des premier et deuxième piliers de sorte que le revenu est garanti en cas d’invalidité.

Les assurances vie risque pur peuvent généralement être combinées avec une libération du paiement des primes en cas d’incapacité de gain. Le paiement des primes est ainsi également assuré, la couverture s’étendant sur toute la durée du contrat.

Les prestations des assurances vie risque pur sont versées uniquement si la personne assurée devient invalide ou décède. Il ne s’agit pas d’épargner un capital. Par conséquent, par rapport aux assurances vie constitutives de capital, les assurances vie risque pur sont relativement abordables.

Qu’est-ce qu’une assurance vie constitutive de capital?

Une assurance vie constitutive de capital permet toujours d’épargner ou d’assurer un capital, par exemple de façon classique, suivant un taux contractuel. Cette solution est souvent appréciée des personnes qui privilégient la sécurité. Les personnes dont la propension au risque est plus élevée ont également la possibilité d’épargner le capital suivant une stratégie axée sur le marché, par exemple via des véhicules de placement avec des parts en actions plus ou moins importantes. Le risque de placement est certes supérieur, mais les perspectives de rendement aussi.

L’assurance vie constitutive de capital est souvent également désignée comme assurance vie mixte. Les prestations sont versées à l’échéance du contrat ou en cas de décès. Autrement dit, la prestation assurée est versée quoi qu’il arrive.

Comme variante spéciale de l’assurance vie constitutive de capital, l’assurance-épargne peut être combinée à une libération du paiement des primes en cas d’incapacité de gain. Dans ce cas, seul le capital versé à l’échéance du contrat est épargné. En cas de décès anticipé de la personne assurée, l’avoir qui est alors disponible est généralement versé. S’il s’agit d’une assurance-épargne pour enfant, dans la majorité des cas, le contrat continue à courir et le capital est disponible pour l’enfant à l’échéance.

Qu’est-ce qu’une assurance vie liée à des fonds de placement?

Il s’agit généralement d’une assurance vie mixte ou justement d’une assurance vie constitutive de capital. Le processus d’épargne passe par des fonds spécialement sélectionnés à cet effet, d’où l’appellation d’assurance vie liée à des fonds de placement. Dans la plupart des cas, une prestation en cas de décès est également assurée.

Les fonds eux-mêmes peuvent généralement être sélectionnés individuellement et en fonction du profil de risque personnel. Une réallocation des fonds est également possible pendant la durée du contrat. À l’approche de l’échéance du contrat, par exemple, une réallocation dans des fonds moins risqués peut ainsi être intéressante pour minimiser les fluctuations de valeurs.

Comme variante spéciale de l’assurance vie liée à des fonds de placement, l’assurance-épargne peut être combinée à une libération du paiement des primes en cas d’incapacité de gain. Il s’agit alors exclusivement de constituer une épargne et de l’investir dans les fonds sélectionnés. L’avoir en fonds est versé à l’échéance du contrat. En cas de décès anticipé de la personne assurée, l’avoir alors disponible est versé.

Questions posées par personnes intéressées

Nos conseillères et conseillers clients vous offrent un aperçu des questions fréquemment posées. Posez-nous vous aussi votre question. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Patrick L. (27), Rheintal

Dois-je conclure une assurance vie dans le cadre du pilier 3a ou du pilier 3b?

La Confédération incite à constituer un avoir de prévoyance vieillesse sur une base volontaire dans le cadre du pilier 3a (prévoyance liée). Elle fixe notamment un plafond de cotisation annuel. Les versements annuels dans le pilier 3a dont déductibles du revenu imposable. Vous bénéficiez donc d’avantages fiscaux. Les versements en capital sont soumis à un impôt unique à taux réduit, prélevé séparément des autres revenus.

Toute personne exerçant une activité lucrative en Suisse et percevant un revenu soumis à l’AVS (qu’elle soit salariée ou indépendante) peut cotiser à la prévoyance liée du pilier 3a. Ces versements sont facultatifs, mais fortement recommandés pour compléter les prestations de l’AVS et de la caisse de pension.

Toute personne peut verser des cotisations dans le cadre de la prévoyance libre du pilier 3b. Cette possibilité est intéressante en particulier pour les personnes qui ne perçoivent pas un revenu soumis à l’AVS. De plus, les bénéficiaires peuvent être librement désignés, ce qui permet par exemple à deux partenaires commerciaux de se protéger mutuellement.

Si vous percevez un revenu soumis à l’AVS, vous devriez impérativement opter pour le pilier 3a afin de bénéficier d’une prévoyance ciblée et d’avantages fiscaux, avec une incidence potentiellement positive sur votre charge fiscale annuelle.
Concernant le pilier 3b, le mieux est d’y recourir une fois le montant maximal du pilier 3a atteint si vous disposez d’un budget de prévoyance supplémentaire. Le pilier 3b est également indiqué si vous souhaitez protéger et désigner une personne précise comme bénéficiaire.

original

Robert Schneider

Responsable de marché Prévoyance/Finance

Mark A. (43), Basel

Quels risques dois-je couvrir avec une assurance vie?

Le principal risque financier est généralement la perte de revenus en cas d’invalidité. Si vous êtes encore jeune et devenez invalide à la suite d’une maladie ou d’un accident, la perte financière est considérable. Généralement, toute évolution de carrière et l’augmentation des revenus qui va de pair avec elle sont exclues dans ce cas. Par conséquent, il est impératif de se prémunir contre le risque financier que représente une incapacité de gain.

Constituez une épargne pour la retraite si votre budget vous le permet. Plus vous commencerez tôt, mieux ce sera. En effet, même avec de petits montants de cotisations, vous vous constituerez ainsi une épargne conséquente d’ici votre retraite.

Une assurance décès n’est nécessaire que si vous devez effectivement couvrir un risque financier, par exemple à l’arrivée d’un enfant, si vous faites l’acquisition d’un logement en propriété ou tout simplement si vous souhaitez protéger votre partenaire de façon ciblée.

Le mieux est de demander conseil régulièrement. Une analyse de prévoyance appropriée vous permettra d’anticiper vos besoins et de les assurer individuellement.

original

Jan Misurati

Conseiller Clients

Contact & conseil.
Prendre rendez-vous maintenant.

Entretien de conseil gratuit et sans engagement.
Analyse individuelle de vos besoins et établissement d’une offre
Au téléphone, à votre domicile ou en agence, près de chez vous
Demander un conseil
Fixer un rendez-vous conseil
Error.
Utiliser la position actuelle

Cela pourrait également vous intéresser