Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Habitation
Inventaire du ménage

Voici comment les chasseurs de bonnes affaires identifient les boutiques en ligne peu fiables

Faire son shopping sur Internet est à la mode. Des journées consacrées aux bonnes affaires telles que le «Black Friday» ainsi que des remises et des promotions visant à attirer le chaland incitent encore plus à acheter sur la Toile. Presque chaque boutique en ligne de renom participe à ce genre d’opérations. Toutefois, à côté de nombreuses offres fantastiques, sévissent aussi fausses boutiques et escrocs qui essaient, eux aussi, de faire leurs affaires sur Internet. En suivant nos conseils, vous serez armés pour déjouer leurs manœuvres.

20 novembre 2020, texte: Leo Wehrli, Natascha Fabian, photo: Depositphotos

Une femme installée sur son canapé sort d'un carton un vêtement rouge.
Commander en ligne est dans l'air du temps et l'occasion de se faire des petits plaisirs. Lisez nos conseils pour acheter en toute sécurité en quelques clics.

Le dernier vendredi de novembre est connu sous le nom de «Black Friday». Depuis 2007, son influence grandit aussi en Suisse. En plus des grands magasins tels que Galaxus, Zalando ou Microspot, de petits fournisseurs sont désormais également au rendez-vous. Il est facile de s’y perdre et de tomber dans des cyberpièges. Avec nos cinq conseils, vous saurez si une offre est trop alléchante pour être vraie:

1. Contrôle de l’authenticité du site Internet

Les évaluations d’autres acheteurs peuvent être utiles pour savoir si une boutique est digne de confiance ou non. Lisez les évaluations relatives à la boutique et voyez si elle porte le label de l’Association suisse de vente à distance ou de Trusted Shops. Vérifiez ensuite sur la page correspondante si la boutique est réellement enregistrée. Il arrive que des boutiques louches falsifient leur label.

2. Https dans la ligne d’adresse?

Contrôlez les paramètres de sécurité de l’URL de la boutique: Y a-t-il un cadenas ou https:// (pas http://)? Si le «s» fait défaut, les données ne sont pas cryptées. En d’autres termes, toutes les données que vous saisissez sont transmises sans être préalablement cryptées. Un escroc n’aura donc aucun mal à les récupérer ou les épier. Notre moyen mnémotechnique: S = sécurité.

3. Se renseigner sur Google à propos du droit de retour

Nous n’aimons pas les lire, mais les conditions générales de vente sont importantes. Elles précisent si vous avez le droit au retour ou à l’échange et dans quelles proportions le marchand assume la responsabilité ou une garantie. Ne perdez toutefois pas trop de temps à chercher: saisissez de préférence le nom de la boutique et le terme correspondant (par exemple droit de retour) dans Google. Le site devrait toujours comporter des mentions légales. 

4. Sélectionner une méthode de paiement sécurisée

Choisissez une méthode de paiement sûre telle qu’une facture, la carte de crédit ou d’autres services de paiement tels que Paypal ou Twint. Si une boutique ne vous propose que le prépaiement ou le virement instantané, vous ne devriez pas lui faire confiance. 

5. Conservez tous les documents en guise de preuves

Conservez tous les justificatifs d’achat. Vous pourrez les utiliser comme preuve en cas de problème avec la commande. Si vous remarquez par exemple que vous avez viré de l’argent à une boutique suspecte, contactez votre banque pour lui demander d’interrompre le paiement ou de récupérer les fonds. Les reçus, les confirmations et les captures d’écran sont des preuves.

Bon à savoir 

Les cyberfraudeurs ne veulent pas seulement vous dépouiller de votre argent. Les abus d’identité, le cyberharcèlement et les vols de données sont aussi monnaie courante. Ils envoient par exemple des e-mails en votre nom à vos contacts pour leur nuire. Pour vous prémunir contre ces risques et bien d’autres encore sur Internet, Helvetia propose la cyberprotection en complément de l'assurance inventaire du ménage ou de votre assurance responsabilité civile.

Vous vous exposez toutefois aussi à des risques ailleurs que sur Internet. Les vols de colis devant la porte sont fréquents. Une assurance ménage vous prémunit contre de tels vols. Important: la police est souvent assortie d’une franchise. Si son montant dépasse la valeur du colis, vous devez absorber vous-même les coûts. Nous vous conseillons de vérifier la franchise de votre assurance ménage et de la modifier si nécessaire.

Cyber-assurance

Votre protection contre les dangers provenant d’Internet: la cyber-assurance peut être incluse en tant que composante complémentaires dans l'assurance inventaire du ménage.