Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
  • Protéger vos données contre la fraude Internet

    09.03.2022 | Sandra Biraghi
    Réserver, commander, payer: nous avons l'habitude d'effectuer ces opérations en ligne. Les cybercriminels le savent et en profitent. Les cas de fraude signalés progressent. Protégez votre smartphone, votre ordinateur portable et votre carte de crédit.
Making some quick payments online

Protéger vos données contre la fraude Internet

09.03.2022 | Sandra Biraghi
Making some quick payments online
Réserver, commander, payer: nous avons l'habitude d'effectuer ces opérations en ligne. Les cybercriminels le savent et en profitent. Les cas de fraude signalés progressent. Protégez votre smartphone, votre ordinateur portable et votre carte de crédit.

Toujours plus en ligne – toujours plus de fraudes

Sous l'effet de la progression rapide du numérique, nous effectuons de plus en plus d'opérations en ligne, y compris dans notre vie quotidienne. Depuis 2019, notre comportement de consommateurs a évolué encore plus vers les achats en ligne. Le Centre national de cybersécurité NCSC met en garde: «Les escrocs profitent de cette évolution en envoyant de fausses notifications de colis. La plupart du temps, les courriels qu'il envoient ont pour but le hameçonnage de cartes de crédit». Depuis l'automne 2021, cette institution observe en effet une hausse constante des signalements de fraude sur Internet.

Que signifie le hameçonnage (phishing)?

En falsifiant des sites Internet, des courriels ou des messages courts, ces fraudeurs – ou cybercriminels – tentent d'accéder aux données personnelles et confidentielles d'internautes qui ne se doutent de rien. Comme dans l'exemple cité par le NCSC, ils se font passer pour une entreprise connue et, prétextant notamment le règlement d'un solde, demandent à leur victime de communiquer les données de sa carte de crédit. Les données d'accès aux comptes de messagerie ou aux portails de banque en ligne sont également des cibles de choix pour les cybercriminels. Le hameçonnage a aussi lieu par téléphone. «N'acceptez jamais que des appelants exercent une quelconque pression sur vous. Et ne cliquez surtout pas sur un lien ou n'ouvrez jamais une pièce jointe à un courriel», prévient également le NCSC.

Diffusion de logiciels malveillants

Une autre tactique consiste à diffuser des logiciels malveillants par clic sur un lien dans des courriels, des messages courts ou sur des sites web falsifiés, ces logiciels étant alors installés dans l'ordinateur de la victime. Des logiciels malveillants peuvent également être cachés dans des applications frauduleuses que vous téléchargez sur votre smartphone. Ils peuvent contenir des publiciels ou même des rançongiciels qui sont capables d'espionner votre appareil ou de détruire vos données.

Vérifiez chaque application avant de la télécharger:

  • L'icône sur l'application correspond-elle à l'icône officielle?
  • Combien de fois l'application a-t-elle été téléchargée?
  • Depuis combien de temps l'application existe-t-elle?

Soyez prudent⋅e et protégez vos données

Sur chaque site consulté, nous laissons des traces et divulguons des données, ce qui nous rend vulnérables. Donnez par conséquent le moins possible d'informations et, le cas échéant, faites preuve de méfiance. Ne faites vos achats que dans des boutiques en ligne dignes de confiance et vérifiez régulièrement les relevés de votre carte de crédit et de votre compte bancaire. Si une transaction vous paraît suspecte, vous devez immédiatement contacter votre banque ou votre société de cartes de crédit. «Faites le ménage» régulièrement dans votre smartphone, votre ordinateur portable et votre ordinateur de bureau en supprimant les données devenues obsolètes. Notre guide vous donne de précieux conseils à ce sujet.

Couverture d'assurance pour tous les cas

Malgré toutes les mesures de précaution, une part de risque subsiste toujours. Helvetia propose une cyberprotection en complément de l'assurance inventaire du ménage. Celle-ci couvre les dommages pécuniaires résultant d'un abus lié à l'utilisation de la banque en ligne ou de la carte de crédit. Le complément cyberprotection existe également dans la responsabilité civile privée. Nous vous soutenons ainsi financièrement si vous faites l'objet de poursuites pour avoir causé des dommages à d'autres personnes sur Internet – par exemple en propageant des virus à votre insu ou en violant involontairement des droits de marque.

Cyber-assurance privée. En sécurité sur Internet.

La cyberprotection d'Helvetia vous assure une couverture financière si vous êtes victime de fraudeurs sur Internet.

Nous sommes à vos côtés

Demander conseil
Fixer un rendez-vous
Fixer un rendez-vous conseil
Error.
Utiliser la position actuelle

Cela pourrait également vous intéresser

Abonnez-vous à la newsletter & gagnez

Recevez régulièrement les dernières «Stories» directement dans votre boîte électronique. – et avec un peu de chance, vous gagnerez un bon d'achat Digitec d'une valeur de CHF 250.
Abonnez-vous maintenant
Choisissez une formule d'appel.
Indiquez votre prénom.
Indiquez votre nom.
Indiquez votre adresse e-mail.
Veuillez compléter le champ.
Veuillez compléter le champ.
Veuillez accepter les informations sur la protection des données.
Veuillez compléter le champ.
Protection par Google reCAPTCHA Confidentialité - Conditions