Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
  • «Je savais que je voulais rester chez Helvetia»

    27.04.2022 | Senada Kadic
    Yves Reeb a d’abord été stagiaire chez Helvetia, puis étudiant salarié. Dès juillet 2022, il aura un emploi fixe au sein de la Communication de la Distribution. Dans cet article, Yves raconte pourquoi il a tout de suite été intéressé par un poste chez Helvetia.
yves-reeb

«Je savais que je voulais rester chez Helvetia»

27.04.2022 | Senada Kadic
yves-reeb
Yves Reeb a d’abord été stagiaire chez Helvetia, puis étudiant salarié. Dès juillet 2022, il aura un emploi fixe au sein de la Communication de la Distribution. Dans cet article, Yves raconte pourquoi il a tout de suite été intéressé par un poste chez Helvetia.
Vers les postes vacants

Yves Reeb a étudié à l’Université de Saint-Gall (HSG), où il a obtenu un bachelor en International Affairs. Comme les locaux de l'université se situent juste à côté du siège d'Helvetia à Saint-Gall et qu’une camarade lui avait parlé des opportunités offertes par Helvetia, Yves n’a pas hésité longtemps avant de postuler. «Une fois ma candidature acceptée, j’ai débuté mon stage en août 2020 au sein de l'Eventmanagement, au Branding. Il faut souligner que nous étions alors en pleine crise du coronavirus, qui a évidemment eu de lourdes conséquences sur les événements qui ont lieu habituellement.»

«J’étais comme un panneau publicitaire sur pattes»

Helvetia est généralement représentée en tant que sponsor sur certains grands événements qui, avant la crise, ponctuaient régulièrement les stages dans ce secteur. «Même si les manifestations étaient annulées, nous ne restions toutefois pas les bras croisés, bien au contraire: nous avons réfléchi, en équipe, aux projets que nous pourrions entreprendre malgré tout. Nous avons donc organisé certains événements par voie numérique.» Durant son stage, les règles se sont parfois assouplies, permettant tout de même la tenue de plus de 300 événements physiques. «Pendant ces manifestations, j’étais comme un panneau publicitaire sur pattes», raconte Yves, en souriant à l’évocation de sa tenue lors de ces occasions: la marque Helvetia, de la tête aux pieds. Ce qui n’était pas pour lui déplaire: «J’ai constaté que je m’identifiais profondément à cette marque, et qu’Helvetia était un employeur dans lequel je me reconnaissais beaucoup.»

Yves a également envisagé d’autres emplois en dehors d’Helvetia

Mais la crise du coronavirus est restée très présente pendant son stage, le privant de la possibilité de trouver un emploi fixe dans l’événementiel à son issue. Yves a donc réfléchi à son nouveau défi pendant son engagement temporaire. «Je savais que je voulais rester chez Helvetia à la fin de mon CDD. J’ai donc postulé pour participer à un Trainee Program. Je n’ai pas eu le poste, ce qui m’a poussé à envisager d’autres emplois et d’autres options en dehors d’Helvetia.»

Yves a ensuite décidé d’effectuer un master en Business Administration, spécialisé en Online Business et Marketing, à la Haute École de Lucerne (HSLU). Ce cursus lui permettait de continuer à travailler à 60%. C’est ainsi qu’il est parvenu à décrocher un autre poste chez Helvetia: «J’ai eu la chance de commencer à travailler à temps partiel en tant qu’étudiant salarié au sein de la Communication de la Distribution, parallèlement à mes études.» Dans cette équipe composée de trois personnes employées à temps partiel, Yves était le seul candidat à la relève. Suite à la démission d’une de ses collègues, la responsable de l’équipe lui a proposé le poste désormais vacant. De par son profond engagement et son intérêt marqué, Yves avait visiblement convaincu ses collègues qu’il était désormais prêt à assumer une fonction de manager junior en communication. «J’étais ravi qu’on me propose le job, et je n’ai pas hésité une seconde avant d’accepter.»

«Je suis ravi qu’on m’accorde une telle confiance»

Lui est-il arrivé de penser qu’il ne décrocherait jamais d’emploi fixe chez Helvetia? Yves répond: «Oui, lorsque j’ai été refusé au Trainee Program. Mais mon poste au sein de la Communication de la Distribution m’a tout de suite beaucoup plu, ainsi que l’équipe. Je ne m’attendais pas à ce qu’on me propose un emploi fixe. Je suis donc d’autant plus heureux de voir que mon engagement a payé et que l’on m’a fait suffisamment confiance pour m’offrir ce poste.»

Si Yves a un conseil à donner aux autres candidates et candidats à la relève, c’est de s’accrocher: «Je pense que si j’ai réussi à me faire remarquer en interne, c’est notamment grâce à ma motivation, mon engagement et ma volonté d’aller toujours plus loin. Sans cela, je n’aurais sans doute pas décroché cet emploi, auquel je n’avais même pas postulé. Alors, si vous faites partie de la relève et souhaitez trouver un emploi fixe, ne taisez pas vos objectifs et ambitions, et donnez toujours le meilleur de vous-mêmes.»

Toi aussi, tu souhaites débuter ta carrière chez nous en tant que candidate ou candidat à la relève? Alors postule maintenant!
Cela pourrait également t'intéresser

Abonnez-vous à la newsletter & gagnez

Notre newsletter vous donne une foule d'informations intéressantes sur l'assurance, la prévoyance et l'immobilier. Avec un peu de chance, vous pourrez même gagner un bon d'achat Digitec d'une valeur de 250 francs.
Abonnez-vous maintenant